Découvrez l'immobilier sur Arras et sa région
27 Juin

Est-ce rentable de louer votre maison à Arras le temps d’un été ?

Si vous possédez une maison à Arras, il existe une astuce pour rembourser vos charges annuelles de copropriété et même vos mensualités de crédit ! C’est la location saisonnière. Si elle a des avantages, est-elle vraiment rentable ? Pour aider les Français à y voir plus clair, MeilleursAgents a fait le point sur la rentabilité de la location saisonnière à Paris, Lyon et Bordeaux. Ainsi, la plateforme a déterminé le nombre de jours de location nécessaires pour rembourser ses charges de copropriétés et/ou de mensualité de crédit. De quoi donner peut-être quelques réponses. Ainsi, la plateforme a déterminé le nombre de jours de location nécessaires pour rembourser ses charges de copropriétés et/ou de mensualité de crédit.

Que retenir de l’étude ?
La location saisonnière d’une maison à Arras permet de rembourser les charges annuelles de copropriété et même les mensualités de crédit ! Premier enseignement de l’étude : la mise en location de son bien pour une quinzaine de jours permet généralement de rembourser ses charges de copropriété annuelles, dont le montant moyen varie selon les villes (1 600 € à Paris, 880 € à Lyon et 760 € à Bordeaux). Exemple : dans le quartier Chartrons/Grand-Parc, une nuitée en location saisonnière coûte en moyenne 56 €.

Ainsi, il suffit de 14 nuitées pour amortir le montant des charges. Dans les quartiers très attractifs où les prix de la location sont plus élevés, le nombre de nuits est moindre : 12 dans le quartier Champs-Élysées, 11 dans le quartier Hôtel de Ville/Quinconces (Bordeaux) et même 10 dans le quartier Cordeliers/Jacobin (Lyon). Dans le cadre d’un logement acquis entièrement à crédit, MeilleursAgents a également étudié le nombre de jours de location nécessaire pour rembourser une mensualité. Les résultats sont cette fois-ci plus hétérogènes, puisqu’ils dépendent à la fois du prix de la nuitée et du prix immobilier dans chaque quartier. Il faudra compter entre 18 jours (quartier Gaillon) et 29 jours (Père-Lachaise) à Paris. En revanche, dans les deux métropoles régionales, moins de deux semaines de location suffisent à rembourser une mensualité dans certains quartiers : c’est le cas dans le quartier de la Gare Saint-Jean (Bordeaux) et à Villette/Gare, La Sarra/Saint-Just, Gorge de Loup, Monplaisir, Cordeliers (Lyon).

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée