Découvrez l'immobilier sur Arras et sa région
28 Mai

Profitez du regain d’activité pour vendre votre appartement à Arras !

Le retour des beaux jours s’accompagne traditionnellement d’une hausse du volume des transactions. Si le printemps est loin d’être terminé, cet effet saisonnier se fait déjà sentir avec des ventes plus rapides et des acquéreurs plus nombreux. Vous avez un appartement à vendre à Arras ? Bonne nouvelle : l’immobilier connaît un pic d’activité ce printemps.

Le printemps s’annonce d’ores et déjà beau
Le nombre de transactions réalisées tous les ans entre avril et juin connaît en effet un pic de 10 à 15% par rapport au reste de l’année, comme nous l’apprend la base Demandes de valeurs foncières récemment ouverte par le Ministère des Finances. À Marseille (70 jours), Montpellier (76 jours), Lille (74 jours) ou encore Bordeaux (64 jours), il faut désormais 4 à 5 jours de moins qu’il y a trois mois pour signer une vente.

Le marché des cinquante plus grandes villes de province connaît un léger rebond (+0,4% en un mois)
Elles prennent enfin leur revanche sur la capitale ! Après une décennie de prix relativement calmes (+9,2% en dix ans, soit près de six fois moins que Paris au cours de la même période), les 50 plus grandes villes de province, hors banlieue parisienne, repartent à la hausse avec une augmentation de 1% depuis le 1er janvier dernier. À l’image, par exemple, de Tours, Limoges ou encore Reims qui ont respectivement grimpé en trois mois de 2%, 1,1% et 2,4%. Un sursaut d’intérêt de la part des acquéreurs qui s’expliquerait en partie d’un changement de mentalité de la part des candidats à la propriété selon une étude récente de la banque HSBC.

Adopter un rythme plus serein et apaisé, retrouver un cadre de vie plus sécurisant pour soi-même et sa famille, bénéficier d’une hygiène de vie plus saine, jouir d’un cadre de vie plus propice à l’éducation des enfants, fuir la pollution et ses conséquences sanitaires… seraient en effet autant de raisons qui justifieraient de ce désir de « mise au vert » et donc, par là-même, de ce rebond des prix.

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée