Découvrez l'immobilier sur Arras et sa région
28 sept

Soignez la présentation de votre maison à Arras !

AdobeStock_90051260

Le marché immobilier est à deux vitesses. Vous avez une maison à vendre à Arras ? Suivez nos conseils. Autant à Paris et dans les grandes villes de France, le marché immobilier, boosté par la demande et les taux bas, est florissant, autant, en province, c’est une autre histoire. En effet, les prix de l’immobilier stagnent, voire dégringolent dans ces zones délaissées par les acheteurs.  Selon les Notaires de France, ils auraient reculé de 9 % au Havre et de 7,9 % à Clermont-Ferrand, situation que l’on retrouve également à Dijon ou encore à Saint-Étienne…. Il en va de même pour les zones rurales qui pâtissent d’une métropolisation certaine. Pourtant, dans ces zones, les taux sont également historiquement bas. La situation du marché immobilier s’explique par un excès de biens à vendre sur le marché, face à une demande qui ne cesse de baisser. Elle laisse aux acheteurs une marge de négociation conséquente qui peut atteindre jusqu’à 10 % du prix d’achat. Vous avez une maison à vendre ? Soignez sa présentation afin de mettre toutes les chances de votre côté !

Une maison propre et rangée
Avant de la faire visiter, vous devez vous assurer que votre maison à Arras est propre et bien rangée. Un logement en désordre ne donne pas envie. Il gêne la projection. Les acheteurs, dérangés par le bazar et les objets trop personnels du vendeur, ont du mal à s’imaginer y vivre.  Sans compter qu’un logement en désordre donne l’impression qu’il est petit et qu’il manque des espaces de rangement.

Vérifiez que tout est en état de marche
Interrupteurs, ampoules, poignées de porte… Vérifiez que tout fonctionne. Pour ne pas agacer ou rebuter les acheteurs qui visitent, mais surtout parce que des éléments cassés agissent sur le mental des acheteurs. L’effet psychologique est indéniable. Si un interrupteur ou une ampoule ne fonctionnent pas, l’acheteur se dit que le logement est mal entretenu et que tout sera à l’avenant. Qu’en est-il alors de la toiture ? De la structure de la maison ? L’acheteur est alors sur ses gardes, prêt à vous casser les pieds et négocier ! Ne laissez donc pas son imagination l’emporter et réparez !

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée