Découvrez l'immobilier sur Arras et sa région
30 mai

Les taux en très nette baisse sur 25 ans à Arras !

AdobeStock_152372731

Acheter une maison à Arras : un beau projet et surtout une chance. A Arras, capitale historique et administrative du département du Pas-de-Calais, capitale de l’ancienne province d’Artois, réputée pour ses deux magnifiques places baroques, son beffroi et sa Citadelle, les résidents bénéficient d’un cadre de vie privilégié. Acheter à Arras, dans le nord de la France, vous en rêvez ? Le savez-vous ? Les taux de crédit immobilier ont, pour la première fois depuis des mois en Île-de-France, baissé de façon assez nette, au vu des barèmes communiqués tout au long du mois par les établissements partenaires des courtiers en crédit immobilier.

On notera ainsi que ce sont surtout les maturités de 25 et 30 ans qui ont bénéficié des plus forts replis sur le mois. Sur 25 ans, un ménage disposant d’un très bon dossier pourra ainsi prétendre à un taux de 1,60% contre 1,70% un mois plus tôt. Des baisses d’une moindre ampleur sont également observées à l’attention des excellents dossiers. Sur 15 ans, les excellents dossiers peuvent espérer obtenir 1,20%, les très bons 1,30% et les bons 1,40% ! Sur 20 ans, les excellents dossiers peuvent espérer obtenir 1,30%, les très bons 1,40% et les bons 1,60% !

Une tendance à la stabilisation avait eu cours jusqu’en mars pour la quasi-totalité des dossiers. Mais l’amoindrissement de la demande et de la production depuis janvier a conduit certains établissements bancaires à changer de stratégie. Ils ont ainsi, ce mois-ci, choisi de réaliser un certain nombre d’efforts sur l’ensemble des maturités, à la faveur d’une moindre tension observée sur les marchés obligataires. Les mouvements baissiers constatés pourraient ainsi permettre de raviver la demande, et faire école auprès d’autres établissements.

« Un certain nombre de banques ont procédé à des baisses de leurs taux, et notamment un établissement spécialisé sur les maturités longues, habituellement tourné vers une clientèle de primo-accédants, explique Alban Lacondemine, président fondateur d’Emprunt Direct. Les prix de l’immobilier élevés, les nouvelles règles en matière de prêt à taux zéro et la suppression de l’APL accession ont fragilisé ces derniers. Cet établissement a ainsi souhaité répondre à cette situation en stimulant sa production par une baisse significative de ses taux sur les maturités longues. Ceci impacte notre baromètre.»

O.D. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée